Une rando un peu spéciale

Ce Lundi, je suis partie me balader dans mes collines favorites, à l’Est de Marseille. Il faisait bon, quelques écharpes de brumes s’abîmaient encore sur les massifs côtiers, et l’orage grondait en pays Varois. Je me suis dirigée vers une colline qui domine bien la Gineste ainsi que les Monts Saint Cyr. La vue ici est privilégiée. Je ne m’étais jamais vraiment rendue en ce point précis.
Mon coeur bat un peu. Je suis seule, je le sais, enfin je suppose. Je fais une énième observation des différents chemins visibles. Personne. J’avais fait une tentative, plus bas, avec un risque de passages de gens inconnus plus élevé. Je m’étais même mise en condition, tout été okay. Mais des gens arrivaient et je me suis dégonflée. J’aurais pu m’évanouir présentée ainsi.
J’ouvre mon sac, et en extrait une robe un peu estivale : teintes ocres jaunes, aux couleurs de Mars en somme. J’enlève cet horrible pantalon de toile à la couleur indéfinissable, ce tee-shirt trop large. J’enfile ma robe. Qu’il est bon d’être soi, dans un tel endroit… Je resterais une bonne heure et demi, perchée sur mon bout de colline, à contempler les orages se développer dans l’arrière-pays. Personne ne viendra m’ennuyer.

Et puis il faut repartir. Ce n’est pas qu’il se fait tard mais je n’ai pas envie de rentrer avec la nuit. Je choisi de redescendre de « mes » collines ainsi. Passage par un col, une série de chemins en lacet, puis le long d’une pente, avec des pins. Je parviens sur le chemin plus large, qui me conduira vers la route de Luminy, après un nombre incalculable de petits virages. Je m’y sens bien dans ma robe. Je laisse totalement éclater ma féminité. Mon corps n’est pas transformé ? Peu m’importe sur le moment. C’est Damia qui marche. Dans ces lieux qui me sont si chers. La douce caresse du Soleil couchant dans le vallon. Tout cela me paraît naturel. Je goûte intensément chaque instant, comme si c’était un rêve et que j’allais me réveiller dans la minute. Retenir ces instants…

Un son de voix. Lointain, mais clairement audible. On approche. Panique. Que faire ? Je trouve un recoin dans le vallon, entre quelques maigres arbres, peu suffisants à masquer ma présence. Je n’ai pas le temps de me faire la cérémonie d’adieu. Je défais la fermeture éclair de la robe, enlève les bretelles et met ce tee-shirt blanc. Vite vite ! Trop tard, un cycliste passe. Il n’a pas du me voir. Prochaine étape, remettre le pantalon. Je défais mes chaussures. Quelqu’un d’autre arrive alors que je n’ai même pas enfilée le pantalon et que ma robe entoure ma taille. Je dois donner l’impression de faire la grosse commission en pleine nature… C’étaient encore des cyclistes. Ils s’éloignent. Vite ! J’ôte ma robe, et met le pantalon. Je remet mes chaussures, et c’est fini. Me revoici dans mon costume d’apparat, celui qui ne provoquera pas de regards indécents sur ma personne.

Après ces quelques kilomètres parcourus en étant moi-même, j’en ressort encore plus convaincue que c’est la bonne chose à faire. Que cette transition physique, je la veux, au plus profond de mon être. Je repartirais heureuse.

***

Quelques infos sinon. J’arrive désormais à chasser toute forme masculine quand je m’exprime avec moi-même. Il y a encore quelques cafouillages mais ça va. J’ai du repousser le 3ème rendez-vous avec le psy étant donné que celui-ci était sur mes horaires de travail et que je ne pouvais pas m’y soustraire. Donc c’est dans un peu moins de 2 semaines que je le retrouve. J’espère que je vais enfin avoir de quoi progresser…

Pour Vendredi, je vous prépare une petite surprise ;).

2 réponses sur “Une rando un peu spéciale”

  1. Ah ! Les calanques et les collines derrière la Fac Luminy ! Il y a bien longtemps que je ne suis allée à Marseille. Mon meilleur ami y habite, mais a refusé mon éclosion. Mélancolie…

  2. C’est beau, cela me rappelle un article que j’ai écrit il y a bien longtemps, c’est merveilleux cette sensation de liberté ^^, pouvoir enlever ce déguisement, et juste être soi pendant quelques instants 😀
    Switcher entre le masculin et le féminin à l’oral, ce n’est pas évident, surtout quand on doit alterner plusieurs fois dans une journée ^^ mais après ça vient rapidement. C’est très agréable de te lire, on sent à quel point tu es déterminée dans le dernier paragraphe, c’est très beau 🙂
    Je te souhaite que ton rendez-vous avec ton psy soit positif en terme de progression. J’ai hâte de voir la surprise de vendredi 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.