De l'agitation sur la Passerelle

Je viens de passer une très agréable journée. La première fois que je vis un truc pareil, c’était Unique 🙂

Mais tout d’abord, le point sur mon rendez-vous chez l’endocrinologue à Martigues. En un mot : inexploitable. Il refuse de me prendre en charge. Il s’occupait de trans il fut un temps, mais il a arrêté de le faire, car ça se serait mal passé… Je n’ai pas eut plus de détails, mais j’espère que ce n’était rien de vraiment grave. Mais dans ma tête, je m’imagine le pire… Je suis sortie du cabinet médical assez bouleversée. Je vais devoir en parler à mon médecin traitant et me trouver un ou deux endocrino à Marseille. Notons au passage qu’il voulait me diriger vers ces fameuses équipes qui s’occupent de cas comme moi. Je lui ait dit tout net que c’était hors de question. J’ai trop souvent entendu parler de mauvais retours, notamment à l’égard des contraintes imposées. Comme une cuisinière, je me trouverai un autre ingrédient un peu plus volontaire. Tant pis, ça me laissera le temps pour tout mettre en œuvre afin de mettre au frais mes gamètes.

Et dans l’après-midi, direction : MARSEILLE ! Damia est de retour !

Je me devais d’y aller car j’avais rendez-vous avec mon psy. Je lui ait raconté mes errances de ces derniers 6 mois, mes galères, et le commencement de la fin de celles-ci ce dernier mois. Je lui ait fait part de mon bonheur d’arriver à sortir en femme (!) et de voir que les autres me perçoivent en tant que telle. Je continuerai à le voir durant tout mon parcours. Il est bien ce psy :).

A Marseille donc. J’ai oublié de préciser, si encore il l’aurait fallut, que je suis sortie totalement vêtue de façon féminine, avec le fond de teint et le mascara qui vont bien, les cheveux attachés (ça me féminise, c’est dingue !), mon haut rose, soulevé au niveau de ma poitrine par mon soutien-gorge compensé, mon slim. Bref, la totale ! Donc arrivée aux Galeries Lafayettes, où je déniche un joli 90B à très bon prix. En caisse, un charmant jeune homme : « Bonjour Madame ». Moi : « 🙂 ». « Merci Madame ». Moi (intérieurement) : « YIIHIHIIIII !! ». Ensuite, direction Camayeu. J’y passerai un grosse demi-heure, si ce n’est trois gros quarts d’heure afin de trouver diverses fringues, dont… *roulements de tambours* un manteau ! Et qui me va très bien :). De couleur ocre, me rappelant celle du sol de Mars. Il ne m’en faut pas plus. Je l’embarque. Deux hauts dont une robe en fait, une paire de collants, tout cela rose / ocre, et des gants blancs. Après la séance de psy, je troque donc mon vieux manteau noir triste pour celui qui est lumineux et coloré. Mon écharpe frou-frou autour du coup. Méfi Massalia, Damia est dans la place !! Quel bonheur ! Je vais sur une terrasse d’un café. Le serveur arrive : « Bonsoir Madame, vous prendrez quoi ? ». Ahhh mais arrêtez 😀 !!! Je demande, quand j’en ai fini avec mon ballon de rosé, à aller aux toilettes. Je suis allée dans celle des Dames. LGK ! Le Grand Kif’. Totalement grisant. Je crois que je suis d’ores et déjà bien équipée pour vivre à 100%, ou presque. J’ai essayé de bien moduler ma voix, je pense avoir trouvé le bon milieu. Mais il me faudra encore bien travailler tout ça.

Vivement l’arrivée des hormones, que je puisse perfectionner tout ça.

Au juste, Lundi j’ai un entretien pour un poste d’hôtesse d’accueil. En espérant être prise, c’est pour un contrat de 9 mois.

Oui, je crois que le tunnel se termine enfin :).

En bonusque, une photo du Vieux-Port et sa toute nouvelle esplanade.

IMG_4900-IMG_4902_

Une pensée sur “De l'agitation sur la Passerelle”

  1. Rahhh!!! c’est vraiment dommage pour l’endocrinologue, mais tu en trouveras d’autres, j’en suis sûre, Marseille est une grande ville 🙂
    Je vois que tu as tout de même passé une excellente journée, je suis heureuse pour toi ma belle ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.