Une journée en demi-teinte (limite blasée)

Donc un article sans images, que du texte.

Ce matin je suis allée à Sausset-les-Pins voir mon médecin traitant, afin de pouvoir avancer de nouveau sur la Passerelle. Avant d’aller plus loin, il convient de signaler que je suis allée là-bas telle que l’on me voit sur les photos de l’article précédent ;). Dans la salle d’attente, une dame arrive. « Messieurs, dame ». J’étais la seule fille à attendre :). Quand mon médecin m’a vue, un grand sourire de sa part :). Et puis je lui ait fait part de ce que je compte mettre en place pour la transition. Je lui ait donné les coordonnées de mon psy de Marseille, lui ait dit que Vendredi je le verrai, et que je verrai aussi l’endocrinologue. Elle m’a certifié qu’à priori il n’y aura aucun soucis à ce qu’il me délivre mon traitement. Ensuite, elle m’a passé les coordonnées d’un dermatologue qui est juste à côté, et qui fait de l’épilation au LASER. Je compte assez rapidement me mettre en contact avec lui. La barbe, c’est la barbe. J’ai abordé aussi le sujet de ma pomme d’Adam, je devrais aller voir un ORL, et tant qu’on y est pour la partie du cou, le contact d’une orthophoniste sur Chateauneuf-les-Martigues. Un long moment fut consacré à la SRS (la chirurgie de réassignation sexuelle). Elle m’a parlé d’un chirurgien qui travaille à Milan. J’attends d’en apprendre plus à son sujet…

Et puis, j’ai passé le milieu de journée sur la côte, à admirer la mer, le Soleil, et à déguster un sandwich poulet-frites dans un snack près du port.

L’après-midi, je la passerai à Martigues, afin de faire quelques courses, et voir si je n’y trouverai pas le manteau de mes rêves. En vain. Je cherche une veste cintrée, de couleur blanche ou beige, ou bien dans les tons roses / rouge / bordeaux. Je tombe sur un Marrionaud. Je me dis qu’en cette période de soldes, je vais pouvoir trouver du fond de teint de qualité pour pas trop cher. La vendeuse m’explique calmement les choses, m’aide à trouver la bonne teinte. Et viens le moment du passage en caisse. Ce moment qui parviendra presque à me gâcher toute la journée :

«Je vais m’occuper de Monsieur. […]. Bonjour Monsieur.[…] Vous voulez une carte de fidélité Monsieur ?? […] Cela fera 20€ Monsieur. Merci Monsieur. Au revoir Monsieur. Bonne soirée Monsieur. »

Devant tant de « Monsieur » entendu en si peu de phrases, je bout intérieurement. Et ce ROSE ? Et ces SEINS (même si c’est juste un soutif rembouré). Et mes yeux maquillés au MASCARA BLEU ? Et mes chaussettes noires à pois ROSES dans des BALERINES ? Et ma démarche ? Et mon élocution ? Et j’ai droit à « MONSIEUR » ???

Je m’empresse de payer, de prendre mon fond de teint, et de disparaître dans la rue et faire les courses que j’avais à faire…

Y a des fois, je dois reconnaître que je suis d’une patience hors-norme.

Une pensée sur “Une journée en demi-teinte (limite blasée)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.