Parce que Lui.

Le 23 Avril, nous révélions l’un à l’autre, alors que j’étais à la dérive. En perdition. Comme une personne jetée à la mer suite à un naufrage d’un navire qui aurait dans mon imaginaire mené mon cœur à destination.

Je me souviens de notre première rencontre et première soirée à CIGaLes, sur le canapé rouge. Tu m’avais laissé une drôle d’impression. Quelque chose d’indéfinissable. Et puis je ne t’ai plus revu durant quelques semaines. Nous parlions de nos passions commune, la météo et l’astronomie. Je commençais à m’intéresser vivement à toi, sans le montrer. De peur d’être de nouveau confrontée à cette mer froide et sombre.

Et puis vint le 23 Avril. Je compris tout. Et pu me montrer totalement à toi. Défaire les chaînes qui enfermaient mon cœur et oser l’exposer de nouveau.

L’idée de ta transidentité fut un choc pour moi. Un mini-traumatisme qui fit vibrer ma Passerelle. Durant une semaine je n’étais plus capable de manger correctement. Mais tu étais là pour me rassurer, et faire fuir cette boule au ventre que j’avais nuit et jour. Je ne pouvais pas me permettre de tout laisser tomber. Car je t’aimais.

Maintenant notre couple est sauf. Il est maintenu à flots. Je compte voguer avec toi sur les Sept Océans. Te réconforter. T’accompagner aussi loin que possible.

Parce que toi. Tom.

Je t’aime.

 

Son blog est ici.

 

3 réponses sur “Parce que Lui.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.