Marche de clôture de l’Europride Marseille 2013

En ce chaud Samedi 20 Juillet, direction Marseille histoire de contribuer à grossir la foule pour l’Europride de Marseille. Enfin, sa marche de clôture.

Grand Soleil, ville méditerranéenne, un cocktail explosif pour réunir du monde. Et quitte à déranger les aigris, il y avait du monde. Un gros côté « Marche des Fiertés parisienne ».

Départ depuis le Vieux-Port, avec du retard, évidemment 😀 (On reste quand même à Marseille, pardi !).

IMG_8437

@hurricanne et @sophisticket , avec lesquels, entre autre, je ferai la Marche :).

IMG_8440

Puis, le cortège se met en branle (s’il vous plaît, je vous en prie !).

IMG_8446

Nous nous plaçons derrière le char de AIDES et marchons à notre tour. C’est parti pour 6 km en direction des plages du David.

IMG_8448

On quitte la Canebière pour nous faufiler dans la Rue Paradis. La plus longue rue de Marseille. Nous n’en ferons que la moitié. La rue étant assez étroite, le  cortège s’en retrouvera allongé, mais aussi densifié.

IMG_8453

IMG_8461

Je jète un œil et mon 200mm vers l’arrière. Y a du monde hein ?

IMG_8465

Petit arrêt, à hauteur d’une place que j’aurai traversé un nombre incalculable de fois du temps que je vivais et travaillais à Marseille. Y voir flotter le Rainbow Flag m’emplit de fierté.

IMG_8470

@sylvainj nous a rejoint 🙂

IMG_8474

Coïncidence ou pas, un ballon multicolore s’échappe dans l’azur. Je le photographie, comme celui de Paris.

IMG_8477

La rue Paradis est vraiment longue, mais c’est vraiment agréable de la longer. Ici le char des Fiertés de Provence. Il faudra que l’on m’explique pourquoi ils ont pris le logo trans alors que c’est pas vraiment une asso trans.

IMG_8484

Notre petit groupe à l’occasion d’une énième halte.

Avec Soph, photograph really IS serious business !

IMG_8486

Des échafaudages ? Il n’en faut pas plus pour ces trois filles pour s’échauffer et grimper à leur assaut et improviser quelques danses.

J’oublie aussi la minute de silence qui n’aura pas tellement duré les trois minutes qui étaient prévues… Ainsi que l’annonce de ces trois minutes de silence en hommage aux victimes de l’homophobie et du sida, en oubliant les trans, encore une fois. Plus de la moitié des morts LGBT sont des trans MtF !!!

IMG_8493

Puis nous bifurquons sur le Boulevard Périer.

IMG_8496

Soph nous montre ses biscottos 😀 Et le sticker des Paris Game 2018 😉

IMG_8499

Sylvain, je ne t’ai pas dit, mais je kiffe ton tee-shirt !

IMG_8500

Après être passé le long de l’avenue du Prado (et devant les cabinets de mon psy et de mon endocrino :)), nous tournons vers l’Ouest pour emprunter la seconde section du Prado, dernière ligne droite avant la plage !!

IMG_8506

Ce n’est plus très loin 🙂

IMG_8509

Et… Nous y voici !

L’occasion de nous poser. Nous reposer. Mes pieds sont en feu (à la fois venir en escarpins, y a idée ?). La plage est prise d’assaut. Certains se baigneront, et ils auront bien raison :). Moi ce n’est pas l’envie qui m’en manque, mais c’est hors de question dans mon état 🙁

Le coucher du Soleil achève cette superbe, mais épuisante journée.

Des gens du Nord en profitent pour photographier cet évènement somme toute assez rare chez eux 😀

Bon, Hurri, je veux bien comprendre que je sois aussi fascinante que le Soleil, mais zut quoi 😀

Et l’astre du jour se couche sur le Frioul. Quelle belle journée décidément, qui parviendra à me faire -presque- oublier, le fiasco de cette Europride.

Bon, et quand est-ce que l’on parle du changement d’Etat-Civil pour les trans 🙂 ?

17 réponses sur “Marche de clôture de l’Europride Marseille 2013”

  1. Beaucoup d' »aigris » insatisfaits des chiffres étaient aussi dans la foule des participants. Réduire les contestations sur l’Europride à une histoire de participants et une histoire d’aigris, c’est être passé à côté des couacs de l’organisation, des annulations des soirées, des 2013 mariage et de la cérémonie d’ouverture (ou de la transformation d’un évènement festif et militant de cette cérémonie d’ouverture en un truc VIP réservé aux seuls invités et honoré de la présence d’un maire d’arrondissement. Fut il député, c’est peu.)
    Et en même temps, on demande un peu plus à une Europride que d’être une une marche des fiertés parisienne bis.
    Et heureusement, qu’il y avait un Off, des évènements programmés notamment par le Collectif Idem pour remonter le niveau.
    Mais excepté tous ces couacs, tant mieux pour vous si vous avez passé un bon moment et que vous avez été fière ! Il fallait de toute façon y participer ne serait ce qu’histoire de grossir le nombre.

  2. Jérome : Je ne cherche en aucun cas à défendre l’organisation de l’Europride, car je me cite en disant que c’était un «fiasco». J’ai été moi aussi stupéfaite du manque de professionnalisme des organisateurs, dont on se demandait où ils étaient passés.
    Mais cette marche, prise totalement individuellement , est une réussite par rapport aux précédentes (selon les quelques témoignages que j’ai pu avoir). Moi j’ai bien apprécié, ça m’a permis de faire passer quelques peu la pilule « Europride ».

  3. Chère Damia, Pour répondre à votre questionnement par rapport au logo de « Fiertés de Provence », il manque un élément en haut à gauche pour que cela puisse être celui des trans. C’est un pur hasard en fait, Mais je doit avouer que la comparaison que vous avez faite est flatteuse. Notre asso étant totalement « Trans-Friendly », nous en sommes très « fiers » du coup 😉

  4. @alex (Fiertés de Provence) : navrée de vous décevoir mais ce symbole => ⚥ est le symbole transgenre, au même titre que celui-ci : ⚧ , même si plus récent car incluant la notion de genre neutre. Mais je ne m’identifie pas à ce dernier. Je suis transgenre et pour l’instant je suis affublée des attributs masculins. Quand tout sera terminé, je pourrai sans doute me permettre d’employer ce symbole pour me caractériser : ♀

  5. dans tous les articles , personne ne parle de l’euro lesbian pride. Elle a tenue ses promesses, tous les évènements prévus ont bien eu lieu. Tout le monde peut ne pas être d’accord, mais 10 jours en non mixité ont été super. Bravo aux organisatrices. Et nous étions bien présentes à la marche qui a été un franc succès. Les « couacs » se sont les « bis/bis » entre assos, alors bises/ bises

  6. Damia, Je ne suis aucunement déçu. Au contraire. Même si comme je vous l’ai expliqué l’autre jour ceci est du à un total hasard, maintenant que nous l’avons appris, nous en sommes encore plus fières et l’assumons totalement.
    Les trans, quelle que soit l’étape de leur parcours, sont les bienvenus parmi nous.
    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *