De choses et d'autres…

Envie un peu de causer, livrer mes dernières impressions, craintes, etc.

Lundi dernier, j’ai eut mon second rendez-vous chez le psy. Cela fut plus court que la dernière fois, je n’avais plus grand chose à lui dire. Et lui n’avait plus grand chose à vouloir préciser. Je lui ai bien montré que dans ma tête j’étais au clair avec ça : je dois changer ce corps pour le mettre en adéquation avec ce que je suis véritablement. Il veut me garder pour encore « deux ou trois séances ». Sauf que je ne vois même pas ce que je vais lui dire de plus… Raconter encore mon enfance, les interdits, les non-dits, les hésitations, la honte de…, etc. ? Mon passé je l’ai je pense assimilé et je l’ai compris. Lui dire quoi d’autre ? Que mon orientation sexuelle n’a rien à avoir avec mon genre ? Que oui je préfère les femmes mais que je ne veux pas ni ne peux envisager de relations -même temporaire- avec une autre dans CE corps-ci ? Que j’ai le sentiment, mois après mois, de vivre dans une cage et que les seules fois où j’ai l’impression d’être femme à part entière se déroulent sur ce site ? Je suis dans une impasse, c’est tout. Et le seul moyen de m’en sortir, c’est l’ALD et commencer le THS. Le temps file entre mes doigts sans être capable de le retenir…

J’ai demandé à uns de mes meilleurs amis, Vendredi dernier, alors que nous prenions le bus de retour depuis la Corniche si cela ne dérangerait pas que je m’exprime à mon propos à la forme féminine. Pas de soucis pour lui. C’est quelqu’un de formidable, je suis chanceuse… Les prochaines fois qu’on se reverra, ce sera donc Damia qui s’exprimera, et c’est génial :).

Pendant qu’à Paris se tenait l’Apéro des Losers, de mon côté je prenais part au vernissage de l’expo que j’ai aidé à accrocher cette semaine. Je n’ai pas évoqué ma transidentité à quiconque, n’y ayant aucune connaissance de confiance totale. Mais vers la fin, alors que je commençait à être embrumée par les vapeurs éthyliques, un groupe de personnes est arrivé, composé de mecs et de filles. Les mecs se sont rapidement isolés vers l’entrée, tandis que les filles, et moi, sommes restées dans la salle où se tenait le buffet. Une autre arriva en déclarant : «Bon les mecs se sont regroupés et discutent de trucs de mecs, on est mieux entre filles.» Fou rire généralisé, auquel je prends part, sans soulever la moindre suspicion. Je ne fais pas encore vraiment femme, mais j’ai bien signifié -Ô joies de la communication non-verbale- que j’étais plutôt de leur côté. C’était bien, un instant perdu dans le temps…

Voilà pour ces quelques maigres mises à jour d’une trans’ qui essaie d’avancer tant bien que mal. A bientôt !

3 réponses sur “De choses et d'autres…”

  1. Ton psy n’a pas l’air très motivant/motivé… En même temps, ce n’est que le deuxième rendez-vous. En ce qui me concerne, dès le premier rendez-vous, je savais quelle tournure ça allait prendre, j’ai eu beaucoup de chance. Il serait dommage qu’au prochain rdv, il n’y ait pas d’évolution, malgré ta détermination plus que flagrante. Tes ami(e)s ont l’air formidables, c’est appréciable à lire. Bon courage.
    Biz 😀

  2. Oui, ce n’est que le 2nd rendez-vous. Je compte beaucoup sur le 3ème pour fixer un peu plus les choses.
    Ouaip, j’ai des amis extra ! 🙂

    Merci pour ton commentaire fort agréable Julie ;).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *