4 mois de THS et quelques photos de moi avant. Mais bien avant !

Ça avance vite. Déjà 4 mois de THS ! J’ignore si il y a des gens qui suivent ma transition, mon parcours, de façon anonyme. Peut-être, peut-être pas, je ne peux pas le savoir. Si tel est le cas : coucou 🙂 (Je dis ça car je suis passée aussi par cette case, lecture de blogs assidue, sur l’écran du portable, du téléphone…). Bref.

Donc j’entre dans mon 5ème mois de traitement hormonal. Tout est au vert. Ma dernière prise de sang n’indique rien d’inquiétant, ni même un début de commencement d’inquiétude. D’un point de vue hormonal, j’ai enfin pu voir les effets de ce THS sur le taux de testostérone et d’œstrogènes dans mon organisme.

Alors ci-dessous, les dosages.

Testostérone pré-THS :  ………… 5.44 µg/L
Testostérone THS+3 mois : …… 0.39 µg/L

Œstradiol pré-THS : ……………… 24 ng/L
Œstradiol THS+3 mois :………… 36 ng/L

On le voit, l’impact est très fort sur la testostérone, qui, comme je le sentais, a quasiment disparu de mon organisme. Concernant les œstrogènes (ou œstradiol 17ß), celui-ci a augmenté, mais pas de façon explosive. Et pourtant… Quand je vois l’évolution de ma poitrine, j’aurai pu m’attendre à des seuils plus importants. Que vont me réserver les quatre mois suivants ? Je n’en sais rien, mais j’ai hâte ! J’ai la sensation que je prends de plus en plus de hanches aussi. Chose que je peux vérifier quand j’enfile mes vieux jeans…

Question poils, je n’ai toujours pas pris de rendez-vous avec un dermato pour ma première séance d’épilation laser. Va falloir que je le fasse, maintenant que j’ai les moyens (oui, le RSA est tombé récemment…). Sans doute ce mois-ci qui sait ?

Pour revenir sur la testostérone, je commence à m’adapter à ce métabolisme en plein changement. Pour tout vous dire, j’ai pu refaire le sommet du Mont Puget, à Marseille, à la fin du mois dernier avec Julie. J’étais fatiguée, mais pas plus que ça en fait 🙂 Toutefois, je suis fichue de m’essouffler dans des escaliers ou juste en étant accroupie et en me relevant. Je n’ai aussi pour le moment aucuns des effets secondaires liés au THS. Mise à part peut-être mon humeur en dents de scie… Et mon cœur est soumis à rude épreuve ces temps-ci… ‘fin bref.

Pour terminer, j’ai dit que je posterai des photos de moi avant. Mais attention, par « avant » c’est vraiment avant. GENDER à 3 ans et à 5 ans 😀 Pour moi ce sont des photos « regardables » en ce sens qu’elles sont suffisamment éloignées par rapport au temps présent (plus de vingt ans !) et que de plus je m’y trouve un peu féminine ^^

MoiToutePetite_3ans
Là j’ai 3 ans. Je veux retrouver ma tignasse blonde !!! Non mais vous avez vu les beaux cheveux que j’avais ??
MoiToutePetite_5ans
Je fête mes 5 ans. Notez la gestuelle assez… féminine j’ai envie de dire ^^

 

Vers un changement de situation

Détour et Retour

J’écris une note sur CE blog car je considère que ça concerne plus ma vie personnelle que « professionnelle ». Bien que…

Cette note pourra sans doute expliquer à bon nombre de gens mon silence relatif sur la Toile à plusieurs points de vue (Infoclimat, Marsrovers Images, db-prods, IRC).

Saint-Julien-les-Martigues, c’est fini. J’ai quitté définitivement la maison familiale de feu mon grand-père ce Dimanche dernier. Moment difficile car j’y ai de nombreux souvenirs, notamment le fait que c’est là-bas que j’ai commencé l’écriture de ces nouvelles pages de ma vie, de ma vraie vie. Je quitte cette maison pour diverses raisons, dont celle, très terre-à-terre, liée à des travaux de rénovation de cette maison, faisant disparaître ma chambre.

A partir de là, que faire ? Une excellente amie de Dijon, que vous devez sans doute bien connaître, sous le prénom de Julie, m’héberge actuellement chez elle. C’est une situation temporaire, car je compte retourner à Marseille et m’y installer, pour au moins une petite année. La raison ? Je vais m’inscrire en Ecole Supérieure du Professorat et de l’Enseignement, en M2, pour passer le MEEF (Métiers de l’Enseignement, de l’Education et de la Formation). Je compte devenir professeure d’Arts Plastiques. C’est une discipline qui me plaît énormément, et dont je sais que je prendrai plaisir à l’enseigner. Je possède un Master2 que j’ai obtenu à l’issue de la fin de mes études à l’Ecole d’Arts et Design Marseille-Méditerranée (anciennement Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Marseille), et cela me permettrai à priori d’être intégrée directement dans le cursus M2.

Donc le programme sera de m’inscrire dans l’ESPE à Marseille en M2, et trouver un logement, sans doute étudiant, courant Septembre, ou Octobre au plus tard (selon la durée de traitement de mes dossiers par l’administration).

A la fin de tout ceci, je passerai le diplôme, sous la forme d’un concours, qui validera mon année et devrait me titulariser en tant qu’enseignante en Arts Plastiques.

Ma transition dans tout ça ? Je ferai bien savoir que je veux être considérée en tant que « Madame Bouic » et non « Monsieur ». Je compte sur la tolérance et l’ouverture d’esprit du personnel administratif pour accéder à ma requête, car ma formation s’effectuera entre l’ESPE et des établissements scolaires. Il est clair qu’il est hors de question que je me présente en tant qu’homme. Rien que ceci conditionnera mon bon-vouloir pour entrer dans ce parcours ou non…

Terminons sur le balcon

Depuis un mois, je mesure mon tour de poitrine afin de suivre précisément l’évolution de mes seins (hé !). Ça évolue pas mal 🙂 Je me dirige même vers un bonnet A. Je crois même que j’y suis désormais. Bon, un petit bonnet A, mais c’est là. Cool, hein ? ^^

PuyDeDome

Le 3ème mois sur la passerelle

Quelques nouvelles alors que j’arrive bientôt au terme de ces trois mois de traitement (et que par conséquent j’arrive au 4ème).

Tout d’abord côté effets de l’Androcur (acétate de cyprotérone, bloqueur de testostérone). Ceux-ci ne se sont pas plus prononcés que d’habitude. Je résiste moins bien à la chaleur, et les efforts sont toujours aussi difficiles à gérer. Je m’épuise facilement, et je m’essouffle même en étant accroupie durant quelques minutes et en me relevant. J’ignore si je suis bien claire mais pour résumer une série de génuflexions serait de nature à me mettre à terre…

J’ai décidé de mettre un cran d’arrêt sur le café et le thé. De ce dernier j’en prendrai occasionnellement, mais que le matin, et plus jamais en fin de journée alors que je dois prendre mon THS. Ces derniers ont un effet vasodilatateur. Et ceci sur un système cardiovasculaire qui doit faire avec un cœur aux capacités réduites, ce n’est pas bon. Sans compter les probables interférences de la caféine et de la théine avec le THS. Mais bon, y a débat. Mais je préfère jouer la sécurité.

Côté œstrogènes.

Je dois avouer que j’ai été bluffée par la progression assez spectaculaire de ma poitrine. Je suis passée en un mois de demi de rien, façon planche à pain, à une véritable petite poitrine qu’un tee-shirt désormais ne peut plus parvenir à masquer :). Mes seins sont toujours douloureux au toucher, et les bourgeons mammaires ont un diamètre d’environ 4 cm. Et il paraît que c’est encore très petit pour un bourgeon… Je suis vraiment impatiente de voir la suite, d’autant qu’en ce moment ça évolue à toute vitesse ! 🙂

Mes hanches gagnent en taille. Je m’en rends compte car j’ai encore plus de difficulté à boutonner mes jeans. Un peu plus et je ne pourrai plus les mettre :D. Ma taille s’affine légèrement aussi. Mais c’est assez faible.

Autre conséquence des œstrogènes. Je suis plus à fleur de peau question émotions. Et je peux passer du sourire aux larmes assez vite. D’autant plus que sentimentalement il se passe des choses dans mon petit cœur, et que c’est une situation difficile à gérer. Je prends sur moi autant que possible, mais voilà. Sur le coup, vous avez un début de réponse à mon précédent message dessiné, qui était un peu énigmatique.

Côté dermatologie du visage, toujours pas d’épilation au laser. J’attends d’avoir de nouveau quelques moyens pour financer cette opération qui n’est pas gratuite, malgré l’ALD. Je pense que je ne pourrai pas faire ça avant le mois prochain, si j’arrive à avoir mon RSA.

Côté vie professionnelle, il va peut-être y avoir du changement. En effet, je vais m’inscrire en ESPE (Ecole Supérieure de l’Enseignement et du Professorat). Je souhaiterai devenir professeure d’Arts Plastiques, en lycée. Donc en Septembre s’ouvriront les inscriptions et je devrai à priori être intégrée en Master2, étant donné que je suis détentrice du DNSEP (Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique, Master 2). L’avantage c’est que celui-ci est rémunéré. De plus, j’espère avoir droit à un logement (studio). Donc le mois prochain, je quitte ce cher Pays Martégal, pour m’installer à Marseille, de nouveau, et si tout se passe comme prévu. Car des plans sur la comète, j’en ai tiré vous savez, et tout ne n’est pas déroulé comme prévu. Mais il le faut car ma solution d’hébergement ici prends fin bientôt. Je vous tiendrai informés :).

Donc dans 3 jours, j’entamerai mon 4ème mois de THS. Tout se passe bien sur ma Passerelle. Début Septembre j’ai un rendez-vous prévu avec mon endocrino, et je ferai un bilan hormonal complet, l’occasion de voir où j’en suis côté testo’ et œstro’. On prolongera certainement le THS de quelques mois. Il serait bon par la suite d’avoir une ordonnance permanente. Mais ne soyons pas trop hâtive ;).

Pour finir, cette superbe photo de moi, prise par @juju666 , lors de notre séjour d’une semaine en Morvan, à l’occasion de la 25ème Rencontre Nationale d’Infoclimat :).

IMG_5009_m