THS – Deux mois !

Et je célèbre ça avec un lightpainting 🙂

IMG_8208.CR2

Donc un petit point. Je m’adapte peu à peu à ma nouvelle condition physique, même si je m’essouffle toujours aussi facilement, je supporte mieux les déplacements.

Mais ce sont mes seines qui évoluent pas mal. Désormais ce n’est plus seulement une petite boule sous chaque tétons, mais un vrai volume, avec un léger soulèvement de la poitrine constaté. Et ce depuis 5 jours environ. C’est allé très vite !

J’ai vraiment hâte de découvrir la suite :).

De la construction de Dômes…

Quelques nouvelles de … ma poitrine :). Les choses suivent leur court, joyeusement j’ai envie de dire. Si désormais il me semble acquis je n’ai pratiquement de testostérone dans mon organisme, que ma peau est devenue douce, au même titre que mes cheveux, et que je commence à prendre des hanches, ma poitrine évolue.

Et c’est un vrai petit bonheur quotidien. Mes deux seins sont douloureux au toucher, et actuellement même sans y toucher (mais tension très légère). Pour la première fois je les vois comme étant des seins féminins. C’est vraiment grisant. En trois semaines environ, je suis passée de rien à un début de quelque chose. Sous mes tétons c’est dur, et vraiment douloureux si je presse dessus. La zone périphérique semble être parcourue de tensions. J’ai l’impression qu’une toile se tisse à l’intérieur de chaque sein, et que des matériaux y son convoyés, et que progressivement cela va gonfler. C’est admirable ce travail des œstrogènes sur cette partie du corps. Je n’ai qu’une hâte : voir la suite !!

2013-06-28_14.32.35_gimp
Dans Minecraft, dans ma map « Gale Crater », j’ai construit et une Passerelle, et érigé une Gloire à la Féminité, en blocs de laine rose. Tout un symbole ;).

Maintenant, entrons dans le vif du sujet

J’en suis donc au moment où je tape ces quelques mots à THS +1 mois et 6 jours. Je vous avait parlé des premiers effets.

D’autres sont en train de se mettre en place, et les choses sérieuses vont commencer si j’ose dire :).

Premièrement, c’était Vendredi soir dernier que j’ai pu constater, sous le téton droit, une petit bille, un peu douloureuse quand on la presse. Hé oui ! L’embryon mammaire. C’est bien lui. Depuis, il a déjà fait son petit bonhomme de chemin. Il est plus proche du téton, et lui-même devient douloureux au toucher. A noter aussi une douleur musculaire sous l’aisselle, jusque sur le côté du sein droit. J’attends pour le moment de constater la même chose pour le sein gauche, et il me semble que ce n’est qu’une affaire de jour au vu du changement de texture au toucher  (il me semble même percevoir un semblant de « bille »). Dans les mois qui suivront, cet embryon mammaire prendra en volume tandis que les tissus lactiques vont se former tout autour et s’irriguer en sang, avec aussi du tissu adipeux, qui déterminera la taille de bonnet à laquelle j’aurais droit.

Deuxièmement, c’est en bas que ça se passe. Autant le nommer franchement : les testicules. Figurez-vous qu’ils commencent à perdre en volume. Oh pas de beaucoup, mais c’est sensible. L’effet de l’Androcur qui rends totalement inutile cette usine à testostérone. Ceci va s’amplifier dans les mois à venir et ce n’est pas un mal.

Troisièmement. Aujourd’hui j’ai enfilé un pantalon. Il était facile de le boutonner. J’ai constaté qu’il était plus dur de le fermer, qu’il fallait forcer. Cela ne veut dire qu’une seule chose : mes hanches commencent à prendre du volume. Et dans le même temps, je crois constater que ma taille se creuse. Il faudrait que je fasse des photos de mon buste de face de façon à bien le constater.

Donc voilà pour cette mise à jour sur l’évolution de ma transformation sous THS.

A très bientôt 🙂

Bises.