Une petite anecdote peut-être ? (2nde édition)

Alors voilà, le genre de petit rien qui s’ajoutent au grand tout.

Donc il y a quelques jours, avec mon ami Clément -il fait partie des gens qui savent pour ma transition- nous étions partis faire des achats dans un Leroy-Merlin, près de Toulouse. La canicule arrivant, il voulait acheter une hélice de plafond, de façon à rendre plus supportables les chaudes nuits et les bouillantes journées. Nous passons en caisse, lui muni de son gros carton et moi d’une petite balise d’éclairage nocturne à 1€ que j’avais l’intention de dépecer en vue de futurs lightpaintings. Mais je m’égare, je m’égare aux morilles !

Nous voici devant la caisse, mais la dame nous fait signe et nous dit ceci :

«Désolée, mais cette caisse ferme, mais vous pouvez aller à celle d’à côté monsieur dame.»

Je ne note pas tout de suite et nous dirigeons vers l’autre caisse. Et mon ami, qui avait mieux écouté que moi sans doute, me fait remarquer :

« Hé hé, « Dame » ! » Avec un large sourire.

Moi, dans ma tête, les engrenages s’activent. Hannn mais ouiiii !! La caissière m’a prise non pas pour un homme, mais pour une femme !! Youhooo !! Un sourire se dessine sur mon visage, et s’élargit. Je ne trouve que ceci à répondre à mon ami :

«Oh… OH mais ouais !! Gééééniaaaal !! »

Que ce moment reste à jamais gravé dans ma mémoire, que je puisse mieux m’en souvenir les jours où j’aurais la sensation très désagréable que ma féminité s’envole. Encore du chemin à parcourir avant d’atteindre ceci :

 

 

2 réponses sur “Une petite anecdote peut-être ? (2nde édition)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *