TDoV 2018

C’est toujours le lendemain du Jour de la Visibilité Trans que je fais cet article… Va falloir que je m’en corrige.

Donc bon, hier c’était le TDoV (Trans Day of Visibility). L’occasion pour moi de montrer ma bouille, dans un contexte où je publie de moins en moins de photos de moi-même. J’ai un peu de mal avec mon image ces derniers temps.

Deux catégories cette année : un shooting pyjama et un shooting en décor naturel. Alors si la seconde catégorie est compréhensible, pourquoi la première ? C’est tout d’abord pour répondre à un besoin : me présenter telle que je suis … une bonne partie de la journée. Et aussi pour que l’on cesse de culpabiliser de ne pas « s’être habillé-e » aujourd’hui car c’est synonyme d’inactivité et de paresse. Alors que pour certaines personnes, dépressives notamment (dois-je rappeler que c’est mon cas de façon périodique ?), sortir du lit, mettre des fringues « civiles » c’est au dessus de leurs forces. A toutes ces personnes, je dédie ce shooting.

Alors voici mon lieu de travail. C’est ici notamment que je compose mes travaux d’imagerie martienne.

Voici Mila, la petite chatoune nerveuse qui tient jamais en place.
Et puis ici, Lulu, le chat tout calme, un peu naïf parfois, mais d’une gentillesse extrême.

Et puis, le shooting en extérieur. Ce jour là il y avait des averses à gogo et le spectacle était magnifique depuis le point de vue de Malfourat, au Sud de Bergerac. Je suis finalement plutôt satisfaite de ces photos.

THS : 4 ans – Vidéo

Donc hier je fêtais mon anniversaire, un double anniversaire en fait, celui de ma naissance (on commence à le savoir !!) et celui de mon traitement hormonal substitutif, engagé il y a donc 4 ans, le 11 Mai 2013. Et, à l’instar de ce jour-là, j’ai enregistré une petite vidéo qui fait un peu le point sur mon état d’esprit, 4 ans plus tard, et aussi pour donner quelques nouvelles.

Chose que je n’ai pas signalé dans ma vidéo : le fait que je ne publierai probablement plus rien concernant ma transition. À moins qu’un jour je fasse une mammoplastie ou bien une chirurgie de reconstruction génitale, je n’ai plus rien à dire. Ce blog sert désormais de fil de témoignage d’une femme trans, racontant sa transition, son parcours, ses doutes, ses craintes, ses envies, ses rêves, ses déceptions, ses passages à vide… La page Sommaire sert d’index à tous les chapitres de cette transition, s’étalant sur environ 4 ans.

Que deviendra ce blog ? Il servira plus de plateforme militante ou de zone d’information sur l’évolution des droits des personnes trans en France. Et puis aussi quelques coups de gueule, quand cela devient nécessaire.

Je met ici le lien vers le site web de l’association Contact-Dordogne, dont je suis administratrice désormais : https://www.contactdordogne.org