Le 3ème mois sur la passerelle

Quelques nouvelles alors que j’arrive bientôt au terme de ces trois mois de traitement (et que par conséquent j’arrive au 4ème).

Tout d’abord côté effets de l’Androcur (acétate de cyprotérone, bloqueur de testostérone). Ceux-ci ne se sont pas plus prononcés que d’habitude. Je résiste moins bien à la chaleur, et les efforts sont toujours aussi difficiles à gérer. Je m’épuise facilement, et je m’essouffle même en étant accroupie durant quelques minutes et en me relevant. J’ignore si je suis bien claire mais pour résumer une série de génuflexions serait de nature à me mettre à terre…

J’ai décidé de mettre un cran d’arrêt sur le café et le thé. De ce dernier j’en prendrai occasionnellement, mais que le matin, et plus jamais en fin de journée alors que je dois prendre mon THS. Ces derniers ont un effet vasodilatateur. Et ceci sur un système cardiovasculaire qui doit faire avec un cœur aux capacités réduites, ce n’est pas bon. Sans compter les probables interférences de la caféine et de la théine avec le THS. Mais bon, y a débat. Mais je préfère jouer la sécurité.

Côté œstrogènes.

Je dois avouer que j’ai été bluffée par la progression assez spectaculaire de ma poitrine. Je suis passée en un mois de demi de rien, façon planche à pain, à une véritable petite poitrine qu’un tee-shirt désormais ne peut plus parvenir à masquer :). Mes seins sont toujours douloureux au toucher, et les bourgeons mammaires ont un diamètre d’environ 4 cm. Et il paraît que c’est encore très petit pour un bourgeon… Je suis vraiment impatiente de voir la suite, d’autant qu’en ce moment ça évolue à toute vitesse ! 🙂

Mes hanches gagnent en taille. Je m’en rends compte car j’ai encore plus de difficulté à boutonner mes jeans. Un peu plus et je ne pourrai plus les mettre :D. Ma taille s’affine légèrement aussi. Mais c’est assez faible.

Autre conséquence des œstrogènes. Je suis plus à fleur de peau question émotions. Et je peux passer du sourire aux larmes assez vite. D’autant plus que sentimentalement il se passe des choses dans mon petit cœur, et que c’est une situation difficile à gérer. Je prends sur moi autant que possible, mais voilà. Sur le coup, vous avez un début de réponse à mon précédent message dessiné, qui était un peu énigmatique.

Côté dermatologie du visage, toujours pas d’épilation au laser. J’attends d’avoir de nouveau quelques moyens pour financer cette opération qui n’est pas gratuite, malgré l’ALD. Je pense que je ne pourrai pas faire ça avant le mois prochain, si j’arrive à avoir mon RSA.

Côté vie professionnelle, il va peut-être y avoir du changement. En effet, je vais m’inscrire en ESPE (Ecole Supérieure de l’Enseignement et du Professorat). Je souhaiterai devenir professeure d’Arts Plastiques, en lycée. Donc en Septembre s’ouvriront les inscriptions et je devrai à priori être intégrée en Master2, étant donné que je suis détentrice du DNSEP (Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique, Master 2). L’avantage c’est que celui-ci est rémunéré. De plus, j’espère avoir droit à un logement (studio). Donc le mois prochain, je quitte ce cher Pays Martégal, pour m’installer à Marseille, de nouveau, et si tout se passe comme prévu. Car des plans sur la comète, j’en ai tiré vous savez, et tout ne n’est pas déroulé comme prévu. Mais il le faut car ma solution d’hébergement ici prends fin bientôt. Je vous tiendrai informés :).

Donc dans 3 jours, j’entamerai mon 4ème mois de THS. Tout se passe bien sur ma Passerelle. Début Septembre j’ai un rendez-vous prévu avec mon endocrino, et je ferai un bilan hormonal complet, l’occasion de voir où j’en suis côté testo’ et œstro’. On prolongera certainement le THS de quelques mois. Il serait bon par la suite d’avoir une ordonnance permanente. Mais ne soyons pas trop hâtive ;).

Pour finir, cette superbe photo de moi, prise par @juju666 , lors de notre séjour d’une semaine en Morvan, à l’occasion de la 25ème Rencontre Nationale d’Infoclimat :).

IMG_5009_m

THS – Deux mois !

Et je célèbre ça avec un lightpainting 🙂

IMG_8208.CR2

Donc un petit point. Je m’adapte peu à peu à ma nouvelle condition physique, même si je m’essouffle toujours aussi facilement, je supporte mieux les déplacements.

Mais ce sont mes seines qui évoluent pas mal. Désormais ce n’est plus seulement une petite boule sous chaque tétons, mais un vrai volume, avec un léger soulèvement de la poitrine constaté. Et ce depuis 5 jours environ. C’est allé très vite !

J’ai vraiment hâte de découvrir la suite :).